lundi 17 septembre 2018

En un temps oblique






En un temps oblique, triptyque photo
© Didier Frouin-Guillery, 2018




Elle traverse la lumière, et quand elle touche au silence l'image se pose sur la pierre. Elle attend d’être oubliée, et enfouie là, sous les feuilles, dans les racines.
Quand j’arrive au-dessus, j’écoute chuchoter la mémoire des hommes et des animaux. Je les vois s’empêtrer dans l’écorce morte des arbres tombés tout autour.

D. F-G.